une métaphore de la rencontre amoureuse.

La partie d’échecs est une peinture du peintre néerlandais de la renaissance Lucas van Leyden réalisé en 1508.
Le tableau montre une jeune femme et un homme en train de disputer une partie d’échecs. Le plateau de jeu a 96 cases (8 fois 12 cases) ; il s’agit d’une variante ancienne du jeu qui s’était propagée depuis le 13ème siècle. Cette variante du jeu était à l’époque une métaphore de la rencontre amoureuse. 
Ce tableau est un des premiers exemples de la scène de genre flamande. Sept personnages regardent la scène dont une femme avec un capuchon blanc. La jeune femme assise à droite joue avec les pièces noires ; elle est conseillée par un homme qui est probablement son père. En face d’elle son futur mari qui joue avec les pièces blanches détourne son visage et plisse les yeux. Quelques-unes des pièces d’échec représentées sur et à côté du plateau ne sont pas identifiables aujourd’hui car leur représentation a changé au fil des siècles mais une analyse du jeu montre toutefois que les noirs sont en passe de gagner car la femme va proposer un échec à son adversaire avec sa tour. La Partie d’échecs de Van Leyden a été acquise en 1874 par la Gemäldegalerie de Berlin avec la collection de Barthold Suermondt.
source Wikipédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s