discussion sur les échecs en rapport avec un commentaire de geekmate 75 (volet 1/2)

Je reviens sur 4 des points qui sont abordés dans un commentaire de geekmate 75 sur le blog de Gus and Co.

Le nombre de parties possibles et la créativité du jeu

Claude Shannon le père de la théorie de l’information a déterminé le nombre de parties possibles aux échecs. Ce nombre est 10 puissance 120. Claude Shannon a calculé que 40 coups sont joués en moyenne au cours d’une partie et que pour chaque 1/2 coup un joueur dispose toujours en moyenne de 30 possibilités de jeu. Ce qui donne (30×30) 40 soit – 10 puissance 120 – soit 1 suivi de 120 zéros – parties d’échecs possibles.

L’étendue des possibilités offertes par le jeu fait qu’on ne joue jamais deux fois la même partie de 40 coups (même si on joue régulièrement) et que la créativité occupe une très large part dans le jeu ce qui contribue bien évidemment à l’intérêt qu’on lui porte.

Le dernier championnat du monde

Magnus Carlsen et Fabiano Caruana ont fait 12 parties nulles à la suite lors du dernier championnat du monde. Mais cela ne prouve absolument rien si ce n’est qu’il s’agit de deux joueurs exceptionnels dont le niveau est voisin.

Je crois devoir rappeler que c’était la toute première fois que cela arrivait depuis la création de ce championnat en 1886.

article concerné par le présent commentaire https://wordpress.com/read/feeds/404394/posts/2790827420

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s