le manque de temps pour achever la partie

rappel

Le manque de temps pour finir une partie est le zeitnot, mot d’origine allemande qui vient de zeit le temps et not absence de. 

Cette situation oblige à jouer vite ce qui conduit assez souvent à commettre des erreurs pouvant être fatales. Avec les cadences Bronstein et Fischer, qui requièrent des pendules d’échecs électroniques, l’effet du zeitnot est atténué, voire complètement éliminé, par un crédit de temps alloué pour chaque coup joué.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s