l’attaque ne se traduit pas nécessairement par une prise

réédition

Une pièce porte une attaque sur une pièce adverse dès lors que cette pièce adverse est positionnée sur une de ses lignes de contrôle.

Dans l’exemple, le pion blanc en d4 attaque le pion noir en e5 et la tour en e2 attaque elle aussi le pion noir en e5. Côté Noirs, le pion noir en e5 attaque le pion blanc en d4.

D’une manière générale, la prise de la pièce attaquée est intéressante et optionnelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s