la partie espagnole ou Ruy Lopez 2/2

La partie espagnole est une ouverture du jeu d’échecs. Elle est également appelée Ruy Lopez en hommage à Ruy López de Segura, moine espagnol du 16ème siècle, considéré comme le joueur le plus brillant de son temps, qui a insisté sur son intérêt dans son ouvrage Libro del Ajedrez (1561). Cependant, elle n’est devenue populaire que vers le milieu du xixe siècle, après que le théoricien russe Carl Jaenisch en a publié l’analyse.

Tout en étant l’une des ouvertures les plus anciennes du jeu (elle figurait déjà dans le Manuscrit de Göttingen, qui a été écrit vers la fin du 15ème siècle, à une époque où l’imprimerie en était encore à ses débuts), la partie espagnole est maintenant l’une des plus populaires. Elle est à la fois fréquente chez les grands maîtres et conseillée aux débutants, car elle permet de roquer au plus tôt.

Elle comporte un grand nombre de variantes et forme aujourd’hui un corpus gigantesque. Elle occupe à elle seule les références C60 à C99 (soit plus de 210 pages) de l’Encyclopédie des ouvertures d’échecs.

source Wikipédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s