les échecs chinois par opposition aux échecs occidentaux

réédition

Le xiangqi (chinois : 象棋 ; pinyin : xiàngqí ; Wade : hsiang-ch’i ; cantonais Jyutping : zeong kei ; cantonais Yale : jeuhng kéi ; littéralement : « échiquier des éléphants »), aussi appelé « échecs chinois » (par opposition aux échecs occidentaux), est un jeu de société combinatoire abstrait qui se joue sur un tableau rectangulaire (plateau généralement de 9 lignes de large sur 10 lignes de long). Le jeu est également connu au Japon sous le nom de kawanakajima shogi; le shogi est un autre jeu d’échecs traditionnel au Japon, dont il existe aussi de nombreuses variantes.

Ce jeu se joue avec 16 pièces par joueur qui sont placées sur les intersections des lignes. Les deux camps sont le rouge et le noir (ou bleu). Une rivière, qui limite aussi les déplacements autorisés de certaines pièces, sépare les deux camps sur le plateau où figure aussi la position de chaque palais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s