une variante ancienne assez particulière

Les échecs cylindriques sont une variante du jeu d’échecs et une condition féerique du problème d’échecs, dans lesquelles certains bords de l’échiquier communiquent.
Cette variante des échecs apparait dès 947 dans les écrits de l’historien Al Masû’dî comme l’une des six variantes possible du jeu.
On distingue les échiquiers cylindriques verticaux (les colonnes a et h communiquent), horizontaux (les rangées 1 et 8 communiquent) et toriques (la combinaison des deux précédents, l’échiquier n’a alors plus de bord).

2 réflexions au sujet de « une variante ancienne assez particulière »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s