les situations conduisant à la nullité de la partie

réédition

Dans certains cas, il n’y a ni vainqueur ni perdant. La partie est nulle. Vous trouverez ci-dessous les situations qui conduisent à cette nullité:

  • le manque de matériel pour mater. C’est le cas par exemple lorsqu’il ne reste que les 2 rois sur l’échiquier ou 2 rois et 1 fou ….
  • le pat qui est une situation où le joueur au trait est dans l’impossibilité de jouer (voir l’article « le pat »),
  • par accord mutuel des joueurs,
  • par triple répétition des coups (voir l’article « la triple répétition des coups » et l’article « l’échec perpétuel »),
  • en application de la règle des 50 coups (voir l’article « la règle des 50 coups »).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s