les trois batailles 2/2

réédition

La troisième bataille se déroule entre l’amant et l’amie. Quand l’amant est ainsi déterminé à aimer une dame ou une jeune fille, il faut qu’il poursuive son entreprise et qu’il l’aborde afin qu’elle connaisse son amour et que lui-même puisse jouir du sien comme il le désire. Cet assaut se fait d’abord par des regards amoureux et d’humbles prières, par une belle contenance qui fera que sa réputation volera jusqu’à elle. Parfois, par des lettres envoyées secrètement, et par des messagers quand on ne peut faire autrement, bien que cette façon ne soit pas très fiable. En général, l’assaut se fait par tous les moyens imaginables pour plaire à l’amie.
De son côté, la dame, qui doit garder son honneur et sa réputation, se tient sur ses gardes afin de n’être ni surprise ni déçue. Elle y arrive en fuyant et en s’éloignant de celui qui la poursuit et la prie, et qu’elle accueillait volontiers auparavant ; et quand elle sent le moment propice, elle lui oppose de fières rebuffades qui le font s’éloigner.
Ainsi peut-on voir que cette bataille amoureuse est très difficile à mener pour l’amant. En réalité, parfois il vainc, parfois il succombe, comme il arrive dans les vraies batailles. Ce n’est donc pas étonnant si l’Acteur du poème a voulu symboliser son amour par ce jeu qui ressemble de si près aux péripéties de l’amour. C’est aussi pour cela qu’il dédie son livre aux amoureux et spécialement à ceux qui connaissent le jeu d’échecs.


Evrart de Conty « le livre des échecs amoureux » vers 1400 – source La BNF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s