un haut lieu parisien des échecs

réédition

Vers 1740, le café de la Régence devint une adresse pour les joueurs d’échecs parisiens qui auparavant se rencontraient au Café Procope dans la Rue de l’Ancienne-Comédie. 

La fréquentation était de qualité. On a pu rencontrer dans ce café Denis Diderot, Jean-Jacques Rousseau, François-André Danican Philidor, Napoléon Bonaparte ou Benjamin Franklin. Des maîtres d’échecs comme Kermur de Legal et plus tard Lionel Kieseritzky et Daniel Harrwitz le fréquentèrent assidument en tant que joueurs professionnels. Denis Diderot en donne une description au début de son roman, Le Neveu de Rameau. 

Pendant la Révolution française, Maximilien de Robespierre y prit ses habitudes pendant les entractes du club des jacobins ce qui fit fuir bon nombre d’habitués.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s