le jeu d’échecs au siècle des Lumières

Dans le monde occidental, le XVIIIe siècle devint le siècle du peuple, aux échecs comme en politique. Parmi les plaisirs de la haute société, les jeux d’argent remplacèrent les échecs, mais ceux-ci s’étaient déjà frayé un chemin dans la vie du commun des mortels (les femmes y jouaient toujours, mais le jeu devenait petit à petit un amusement « masculin »).

C’est au XVIIIe siècle que se sont constitués les clubs d’échecs : un lieu de rencontre pour les joueurs d’échecs, soit un café, une taverne ou encore une salle réservée exclusivement aux échecs. Dans maintes grandes villes d’Europe, on vit s’établir à cette époque des lieux de vacances, ou « divans », spécialisés dans le jeu d’échecs et dont la réputation a duré jusqu’à nos jours.

Les premiers professionnels des échecs firent leur apparition. Plutôt que de rechercher les subventions de riches mécènes, ces audacieux personnages jouaient dans les cafés pour se subvenir à eux-mêmes, donnaient des leçons et écrivaient des manuels. C’est à cette époque que les livres traitant des échecs se répandirent sur le marché, formant un ensemble jamais égalé d’œuvres traitant d’un jeu de société.

source le site Le jeu d’échecs expliqué

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s