le petit pion n’est pas une quantité négligeable

Les pions sont des fantassins utiles qu’on n’envoie pas à la boucherie sur le champ de bataille échiquéen. Les pions doivent être protégés avec le plus grand soin tout au long de la partie – ce qui implique une attention toute particulière lorsque les joueurs passent à la phase finale de la rencontre.

Deux bonnes raisons, à mon sens, justifient cette précaution lors de la finale de la partie. La première raison est que le pion est souvent plus vulnérable en fin de partie (si celui -ci est isolé, arriéré, sans protection à la base d’une chaîne de pions etc.). La seconde raison est qu’il est préférable de mener un maximum de pions de son camp à promotion dans le but de faciliter le gain de la partie et, dans le même temps, de chercher à stopper les pions adverses un peu trop proches de leur dernière rangée (rangée 8 pour les fantassins de couleur blanche et rangée 1 pour ceux de couleur noire).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s