la légende de Palamède

Au début de notre ère, Pausanias le Périégète attribuait l’invention du dé à Palamède, un des héros de la mythologie grecque. Une légende, datant du moyen-âge, lui attribue la création du jeu d’échecs et place l’invention du jeu d’échecs durant la guerre de Troie. Palamède aurait inventé le jeu d’échecs ainsi que d’autres jeux pour remonter le moral des […]

le problème de l’origine du jeu d’échecs

Le jeu moderne des échecs européens diffère fortement des versions primitives. Il existe des jeux d’échecs différents, persans (chatrang), indiens (chaturanga), arabes (shatranj), mongols (shatar), européens, birmans (sit-tu-yin), thaïs ou cambodgiens (makruk), malais (catur), chinois (xiangqi), coréens (janggi), japonais (shogi), etc. Tous ces jeux partagent un ensemble de traits qui renvoient à une véritable préhistoire puisqu’il n’existe aucun témoignage direct et sans équivoque du supposé […]

le jeu d’échecs au siècle des Lumières

Dans le monde occidental, le XVIIIe siècle devint le siècle du peuple, aux échecs comme en politique. Parmi les plaisirs de la haute société, les jeux d’argent remplacèrent les échecs, mais ceux-ci s’étaient déjà frayé un chemin dans la vie du commun des mortels (les femmes y jouaient toujours, mais le jeu devenait petit à […]

la légende indienne de l’ingénieux Sissa

réédition Vers 600 (selon certaines sources), en Inde, un roi qui s’ennuie demande qu’on lui invente un jeu et promet une récompense exceptionnelle. Sissa, le fils du brahmane (1) Dahir propose au roi le jeu d’échecs qui est très satisfait. Le roi permet alors à Sissa de choisir lui même sa récompense. Sissa demande qu’on […]

la compétition aux échecs

La compétition aux échecs existe depuis les origines. On en trouve trace à la cour d’Häroun ar-Rachid au 8ème siècle. Le premier tournoi de l’ère moderne a lieu à Londres en marge de l’Exposition universelle de 1851. La compétition est régie par la Fédération internationale des échecs (FIDE). Parallèlement, l’Association of Chess Professionnals défend les intérêts des joueurs professionnels. […]

le nombre de parties possibles de Claude Shannon

Le nombre de Shannon soit – 10 puissance 120 – est l’estimation du nombre de parties possibles aux échecs qui a été calculé par Claude Shannon le père de la théorie de information. Claude Shannon a calculé que 40 coups sont joués en moyenne au cours d’une partie et que pour chaque 1/2 coup un […]

la partie d’échecs de Lucas van Leyden

La partie d’échecs est une peinture du peintre néerlandais de la renaissance Lucas van Leyden réalisé en 1508.Le tableau montre une jeune femme et un homme en train de disputer une partie d’échecs. Le plateau de jeu a 96 cases (8 fois 12 cases) ; il s’agit d’une variante ancienne du jeu qui s’était propagée depuis le […]

le traité de Pedro Damiano publié à Rome

réédition Pedro Damiano publie en 1512 à Rome un traité d’échecs qui est rédigé en italien et en espagnol. Rome est la ville où il s’était réfugié lors de l’expulsion des Juifs du Portugal sous le règne de Manuel 1er. Dans le traité de Pedro Damiano on trouve notamment des parties qui avaient été publiées par […]

Le Palamède

réédition Le Palamède est le nom qui a été donné à une publication mensuelle sur les échecs qui a paru de 1836 à 1847 à Paris. Son tirage a atteint parfois les 300 exemplaires. Sa rédaction y transcrivait avec le plus grand soin les meilleures parties qui avaient été disputées récemment. On doit ce tout […]

l’apport des échecs selon Benjamin Franklin

réédition En 1786, Benjamin Franklin est le premier Américain a publier un ouvrage sur le jeu d’échecs « The Morals of Chess« . On peut y lire: « la prévoyance, parce qu’ils obligent à anticiper ; la vigilance, parce qu’ils exigent que l’on observe tout l’échiquier ; la prudence, parce qu’il faut se garder de jouer des coups sans réfléchir ; enfin, […]